Presse – Sesame

“Ces temps-ci la musique devrait être prescrite pour sommer les plus récalcitrants ou rebelles de rester chez eux, de s’isoler afin de l’écouter et s’évader sans risques de la situation bouleversante actuelle. Sarah Amsellem, auteure, compositrice, interprète et productrice a choisi l’événement du Disquaire Day 2020 prochain reporté au 20 juin pour sortir un EP surprise et inédit intitulé “sesame” quelques mois après la sortie de son premier album miracles. A fleur de voix, elle nous livre la version intime de son premier album trip hop. Le minimalisme de l’orchestration avec ukulélé et basse Moog préserve l’essentiel passé au filtre du superflu. La voix conserve son pouvoir de révéler, de (se) dévoiler parfois solo, parfois accompagnée par une basse puissante en écho à un ukulélé aussi présent que sur scène. C’est une voix qui calme et saisi par sa proximité et ses résonances.”…
©  Van Memento Maury , le 19 mars 2020
Pour lire la suite  :
https://lust4live.fr/ep-surprise-en-avril-pour-sarah-amsellem-la-musique-continue-a-ouvrir

 

Six clips et un Disquaire Day pour Sarah Amsellem

“Elle avait écrit, composé, enregistré et publié son nouvel album, “Hidden Echoes”, presque entièrement durant la période de confinement. Plus fort (?) encore, Sarah Amsellem a posté entre le 30 mars et le 10 mai la bagatelle de six clips tirés de ce formidable disque. Le dernier, “Someone in the Sky” (à découvrir ci-dessous), réalisé par Nicolas Engel, succède ainsi aux vidéos de “Brooklyn Mars”, “Way to Alaska”, “Spirit of the Sea”, “Going Under” et la sublime “In My Suitcase”.
Par ailleurs, Sarah Amsellem sera une des artistes en vue du Disquaire Day, le 20 juin, où elle dévoilera un nouvel EP de 4 titres intitulé “Sesame”. De quoi ouvrir de nouvelles portes à cette musicienne et chanteuse à l’univers si sensible et personnel.”
©  David Guérin , le 22 mai 2020
Pour lire la suite  :
http://popnews.com/2020/05/22/six-clips-et-un-disquaire-day-pour-sarah-amsellem/ 

 

“Sarah Amsellem dans le cadre du Disquaire Day prochain – à la résonance particulière cette année – présente « Sésame ». Ce nouvel EP, qui fait suite au magnifique « Hidden Echoes » portant la marque de l’historique confinement, dévoile une nouvelle facette de l’univers de l’artiste. Plus étrange, plus minimaliste.
D’une très grande poésie, ces quatre chansons constituent peut-être la porte d’entrée idéale d’un répertoire folk-indé ultra-sensible. Dont la fragilité apparente abrite une vie intérieure intense et complexe, à l’origine de titres singulièrement délicats, aux éclats hypnotiques.
Des titres parfois traversés par une certaine noirceur, mais qui affleure toujours avec pudeur.”
©  Yan Kouton , le 11 juin 2020
Pour lire la suite  :
https://www.indiepoprock.fr/OnAAussiEcoute/sarah-amsellem-sesame/ 

 

Sarah Amsellem en vedette au Disquaire Day

“Dans le cadre du Disquaire Day, qui a finalement lieu ce 20 juin, la prodigue Sarah Amsellem développe une nouvelle photographie ultrasensible de ses états d’âme avec un EP, “Sesame”, contenant quatre morceaux qui sont comme autant de perles à apprécier dans toute leur “Nudité” (titre de l’une des chansons). Chantés en français après un album, “Hidden Echoes”, tout en anglais, ces quatre titres sont des mini-classiques instantanés d’une infinie grâce mélodique, à déguster dans la douce torpeur de ce début d’été, après un printemps désagréablement escamoté. Raison de plus pour s’y plonger avec gourmandise et un plaisir sans restrictions…”

©  David Guérin , le 17 juin 2020
Pour lire la suite  :
http://popnews.com/2020/06/17/sarah-amsellem-en-vedette-au-disquaire-day/


…”Son maxi 45 tours Sésame, a été sélectionné pour le Disquaire day des disquaires indépendants. Il sera disponible en vinyle le 20 juin uniquement chez huit disquaires à Paris, en Province et en Suisse (adresses par exemple ici, dérouler la présentation) puis ultérieurement en téléchargement le 29 juin et en CD le 26 août, voir le site de Sarah.
Ecoutez les extraits de Chant de l’aube, Nudité, Vol de nuit, et Fleur sauvage.”…

©  Catherine Laugier , le 20 juin 2020
Pour lire la suite  :
http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2020/06/20/sarah-amsellem-le-silence/


Pour lire la suite  :
https://thegoodlife.thegoodhub.com/2020/06/18/the-good-playlist-notre-selection-pour-la-10e-edition-du-disquaire-day/


Sarah Amsellem

Sarah, Sarah, Sarah douce Sarah, cette voix de cristal qui frôle la maternité dans ses intonations a cette fraîcheur qu’avait l’enfance avant qu’on la perde d’ouïe.
Voici le jour qui chassera la nuit, voici le conte qui repoussera l’obscurité, voici la chanson qui éternisera le ciel en y clouant l’infini soleil, voici la phrase qui ouvrira nos bras et bouches.
Sésame.
Voici la preuve de l’existence de l’impossible, voici la narration de l’incroyable jouvence, voici le chant qui redonne vie a l’amour, le brillant de l’or, la dureté du diamant. Comptines pour adultes qui rêvent encore. Tu sais, Sarah, douce Sarah, j’ai encore le petit dernier de la famille enrobé d’âge en moi, comme un bonbon enveloppé de son papier d’argent, et tu viens, joliment goulue de ta voix, légère des cordes et touches, retirer l’emballage polychrome d’une comptine pour adultes masqués, d’une lame souple, d’une simple gestuelle puérile mais puissante. Sarah, Sarah aiguë Sarah, maintenant que les enfants en nous t’écoutent, redeviendront-ils gamins de jouets usés ? Où prendront-ils des capes pour montrer leurs super pouvoirs de nudité d’âmes, de l’émotion, dans la calme brise, souffle de vie, voleront-ils, les enfants retrouvés dans tes comptines susurrées ? Viens le jour d’ouvrir Sésame pour les petites flammes qui virevoltent autour de nos années, encore rebelles, poétiquement chaotiques, qui s’acharnent dans tes paroles à retrouver les premiers baisers et les premiers reflets de soleil sur les vaguelettes de la rivière, les bras aimés et les odeurs des cous, viens le jour de recevoir dans le lieu magique nos enfances échappées, nos douceurs acidulées de vivants voilés, enlevons le papier doré, nous sommes bonbons, nous sommes part du trésor, nous sommes plaisir d’alors et besoins de demain que l’on raconte dans nos mains en aimant à nouveaux les amours de nos pères, mêmes s’ils sont de sexes plus que d’anges, même s’ils sont plus de soie que de démons.
Aujourd’hui s’ouvre le lieu caché des bonheurs, des richesses, des fortunes, dans la simple armure des lettres, la parure nue des sons, aujourd’hui s’ouvre le Sésame qu’on ne savait là, dans le creux de nos ventres, ou peut être dans le plein de nos veines, dans l’espace des rétines, quelque part, la cachette en nous.
Sarah, Sarah quarante voleuse Sarah de nos quarantaines d’enfance, puisque nos adultes nous ont gardé à part en eux, nos vaillants Ali Baba qui ne savent s’endormir sans un conte avant les songes, Sarah, ouvre-nous, ouvre nos cœurs de tes mélodies, ouvre nos esprits de tes lueurs, ouvre nos cavernes à tes plaisirs, ouvre ce monde à nos oublis, ces amnésies de nos enfances que l’amour a clos en secret, Sésame s’ouvre aujourd’hui, Sésame nous rends nos bonheurs.
©Guillaume Mazel, le 3 juillet 2020

 

…”Quatre titres entièrement en français enregistrés en piano-voix en confinement, d’une grande sincérité dans une poésie urgente .

Elle y exprime la nécessité de la nudité de l’âme « Nudité du cri, nudité du don et des émotions » comme celle des corps,  c’est le sésame : « C’est le souffle de la vie / Qui découvre nos habits » dans une pureté musicale de voix et de sons, une recherche de l’essentiel, magnifiée par cette voix aux douces inflexions, naviguant entre le clair et le profond.
Sentiments absolus : « Je laisserai l’amour me dénouer le corps, me dénouer la peau (…) Mais jamais je ne retiendrai son cœur entre mes veines », subtils : « Je suis seulement lasse de moi / Je suis une fleur sauvage que l’on n’apprivoise pas ».

Quatre titres légers et essentiels, un voyage intime qu’il serait insensé de ne pas entendre. Indispensable. Relire notre article sur les précédents albums, qui s’inscrivent dans un même cycle de vie.

©  Catherine Laugier , le 5 juillet 2020
Pour lire la suite  :
http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2020/07/05/sarah-amsellem-vol-de-nuit/



Sarah Amsellem – Sésame

La découverte de Sésame, nouvel opus de Sarah Amsellem, est un plaisir doux, apaisant, en cette période si funeste ! Ce n’est pas un chant du cygne, mais bien un Chant de l’aube. Quatre titres minimalistes, sincères, purs, nés pendant la période du confinement, comme un remède à la léthargie covidienne, avec pour seuls instruments, une voix claire, légère, un ukulele et une basse Moog. L’artiste nous dévoile ici la Nudité de son Ame innocente, celle d’ une Fleur sauvage, que l’on n’apprivoise pas, mais qui laisse « l’amour lui dévorer le corps ». Aimer, aimer sans concession, voilà bien le « sésame de la vie », redécouvert par l’artiste, lors de cette introspection musicale . Aimer, se mettre à nu, pour mieux libérer les ailes et ce que l’on a en nous ! Quatre titres nécessaires, soufflés, dévoilés par une muse inspirée « toujours près des étoiles » !
©Daniel Zanzara, le 6 juillet 2020
Pour lire la suite  :
https://hexagone.me/2020/07/sarah-amsellem-sesame/

 

Sarah Amsellem : « Sesame »

“Quelle année pour Sarah ! Elle, qui a attendu si longtemps avant de trouver enfin l’intonation juste, pour se lancer en solo avec un premier album miraculeux, vient, à l’occasion du disquaire day de sortir un nouvel EP, soit sa troisième sortie en l’espace d’une année ! Ce nouveau disque, composé de quatre chansons, marque une nouvelle étape pour la chanteuse qui, pour la première fois, ose le chant intégralement en français. Et il plane comme un petit air de Marie Laforêt sur ce nouvel effort, majoritairement acoustique, où la chanteuse se révèle douce et poétique. Et pourtant, pratiquant un savant contrepoint avec la musique, les paroles laissent deviner un univers autrement plus tourmenté que les délicats arpèges de ukulélé le laissent supposer (cf. « Fleur Sauvage ») de prime abord et, finalement, pas si éloigné de l’approche « wild folk » chère à France de Griessen.”

©Régis Gaudin, le 11 juillet 2020
Pour lire la suite  : https://myheadisajukebox.blogspot.com/2020/07/sarah-amsellem-sesame.html

 

“Si Sarah Amsellem n’en est pas à son coup d’essai, “Sésame”, réalisé dans son home studio pendant le confinement, est son premier disque entièrement chanté entièrement en français. Un quatre titres, parenthèse entre deux formats longs, publié quelques mois à peine après le bien nommé “Miracles”, précédent disque à la production riche et aux accents trip hop, qui contenait déjà quelques morceaux mémorables

Hors du temps, “Sesame” possède un charme tout particulier. L’introduction du “Chant de l’aube” suffit pour nous emporter, avec ses airs de comptine éternelle et sa basse en majesté. Chez Sarah Amsellem, l’impudeur se fait retenue et voisine toujours avec des rêves d’ailleurs. Entre jour et nuit, volontairement cyclique, “Sésame” capte aussi comme une impression de l’époque : ce repli sur soi rendu nécessaire en ces temps troublés, pour que puisse à nouvel surgir l’essentiel de nos vies. L’amour et ses espoirs, et puis ce sentiment d’abandon, jamais loin. Toutes sortes d’impressions fugitives, parfois espiègles, qui révèlent ici une vraie singularité d’écriture, toute en suggestion.

Ce quatre titres aurait pu être produit à une toute autre époque que celles que nous traversons. Cinématographique, l’univers de Sarah Amsellem rappelle ainsi quelques trésors bien gardés de la chanson hexagonale des 60’s, qui accompagnèrent jadis la Nouvelle Vague, en particulier ce “Vol de Nuit”, que l’on imagine volontiers accompagner quelques plans en noir et blanc, et les premières héroïnes de François Truffaut ou d’Agnès Varda.

Nul hasard si une douce mélancolie parcourt ce quatre titres précieux, qui ne force jamais le trait. Le minimalisme ici présent fait la part belle à la voix de la chanteuse. Un souffle de vie, là où la simplicité des mots dit avec une évidence jamais démentie l’état transitoire de nos sentiments. Comme un éternel recommencement. Sésame : des portes à ouvrir, vers le ciel et les étoiles.”

©Hugues Blineau, le 24 juillet 2020
Pour lire la suite  : http://popnews.com/2020/07/24/sarah-amsellem-sesame/