Sesame

Quelques mois après la sortie de son premier album “miracles”, Sarah Amsellem a choisi l’évènement du Disquaire Day 2020 (reporté au 20 juin) pour présenter un EP surprise et inédit, “sésame”.
Dans la continuité de son album trip hop, il en est le versant intimiste à fleur de peau.

Avec “sesame”, son 2e opus, sarah amsellem ouvre les portes de l’intime.
La nudité des sons (voix, ukulélé et basse Moog) est d’un minimalisme pur et sincère, déshabillé de tout superflu.
La voix est devant, parfois nue, parfois accompagnée par une basse puissante qui répond à un ukulélé aussi présent que sur scène. C’est une voix qui enveloppe et apaise, par sa proximité et sa vibration. Elle vous parle en privé, elle s’adresse à vous en particulier, et vous donne le “sesame” pour atteindre “l’état originel, immortel…” sur un groove trip hop ou une valse déstructurée intemporelle, le tout down tempo.
La construction cyclique des titres (en français) a le même effet bienfaisant qu’un mantra, une prière ou une balançoire que sarah amsellem prend toutefois plaisir à retenir de temps en temps, comme pour mieux nous surprendre et nous tenir en “éveil”, ce qui n’est pas sans rappeler son premier album “miracles”.
“sesame” est une clé, alors écoutez, fermez les yeux, respirez profondément, et entrez !